Une question?

Contactez l'un de nos experts

0800/62.502

Ou recevoir un appel en retour

online

Support avatar

À première vue, isoler votre toit semble être le bon choix...

Pourtant, il est parfois plus avisé d’isoler le sol du grenier.

Nous vous faisons part de notre expertise, mais c’est vous qui décidez!

Nous pouvons bien entendu convenir d’un rendez-vous sans engagement si vous souhaitez avoir la certitude de faire le bon choix.

L’argent s’évapore par le toit

La chaleur monte. L’énergie et l’argent sont donc évacués par la cheminée.

Tenez compte de ceci : 35 % de l’énergie disparaît par le haut de votre maison.

Il y a 2 possibilités pour contrer ce phénomène et isoler.

1. Isolation de la toiture

2. Isolation du sol du grenier

C’est mathématique : un toit a une surface de 25 % supérieure à celle du plancher du grenier. Le théorème de Pythagore : vous vous souvenez ? 

Il est donc plus avantageux, assurément en cas d’isolation ultérieure ou de rénovation, d’isoler le sol du grenier. Ceci n’est toutefois une solution que si vous ne souhaitez pas utiliser les combles comme pièce d’habitation. Sinon, il y fera trop froid en hiver et trop chaud en été. Si vous ne souhaitez utiliser votre grenier que pour (par exemple) ranger votre arbre de Noël, nous vous recommandons sans hésiter d’opter pour une isolation du plancher de votre grenier. En cas de rénovation, nous réalisons d’abord une inspection pour déterminer si le polyuréthane projeté permettra d’obtenir une solution parfaite sur le plan thermique pour votre plancher de grenier et/ou votre toiture. En plus d’assurer une isolation sans faille, ce matériau réduit le risque de nœuds constructifs, et donc de ponts thermiques, à un minimum. 

PUR – Toiture ou plancher de grenier

Nous vous le concédons : avec des plaques isolantes ou de la laine minérale, vous pouvez réaliser une isolation vous-même et obtenir un très bon résultat.
Mais si votre projet est un peu plus complexe ou que l’isolation doit être encore meilleure, nos collaborateurs spécialisés se chargeront de mettre en place une isolation au PUR.

Cette solution est en effet celle qui offre la meilleure isolation thermique et sans raccord.

Toiture de grenier

Les solutions d’isolation basées sur la laine minérale présentent quelques inconvénients : elles peuvent s’affaisser par la suite ou favoriser le développement de champignons et ainsi perdre leur valeur isolante. Par ailleurs, la mise en place de plaques isolantes n’est pas toujours très simple en raison de la structure de poutres compliquée. Vous devez en outre réaliser et parachever les raccords de manière absolument irréprochable pour garantir une isolation à 100 %. Car le moindre raccord à n’importe quel endroit peut se transformer en nid à humidité et à champignons.

L’isolation au polyuréthane projeté (PUR) est généralement la meilleure solution. Tenez compte du fait que le PUR est une mousse et qu’il ne peut donc pas toujours être projeté de manière parfaitement droite ou lisse.

L’isolation du plancher du grenier : la solution la plus efficace et la plus économe

Comme on l’a dit, isoler une toiture est toujours nettement plus cher. La surface est supérieure. Mais indirectement aussi, cette solution est plus onéreuse car vous devez également « chauffer » l’espace du grenier. La chaleur ne sera alors retenue que par le toit, ce qui implique que vous allez chauffer toute une pièce inutilisée, à savoir votre grenier.

Si vous ne comptez pas vraiment utiliser les combles, l’isolation du plancher (de grenier) est généralement la meilleure option. Vous économisez de l’énergie et l’isolation proprement dite est également nettement moins chère. Vous pourrez continuer à stocker l’arbre de Noël et d'autres affaires au grenier et rien ne vous empêchera par la suite d’en faire une véritable pièce de vie si vous le souhaitez ! Cette solution constitue la base idéale pour un parachèvement ultérieur.

Besoin d’aide ? Nous sommes là pour vous aider.

En savoir plus sur notre blog

site by yappa